Août à Kamikouchi

J’ai l’impression d’avoir deux encumes à la place des pieds.. Foulure sévère de la cheville droite voilà presque 2 ans, et os cassé dans le pied gauche au mois de juin… Veux veux pas, j’ai dû utiliser mon pied droit pour supporter le gauche dernièrement, donc les deux sont vraiment fatigués…
J’suis capable de marcher mais je sais que ma vie ne sera plus jamais la même…
Que j’en entende pas un me reprocher que je me traine les pieds calvaire….

Mais je dois quand même travailler. Cela veux dire retourner travailler à l’hôtel où j’ai travaillé d’avril à fin juin, à Kamikouchi, Matsumoto, dans la préfecture de Nagano.
J’aimais vraiment travailler dans le magasin de souvenirs et café mais depuis que je suis revenu, lundi dernier, je travaille dans la cuisine, qui est davantage un laboratoire de production alimentaire qu’une cuisine, étant donné les standards élevés du Japon.

Tous habillés de blanc inpeccable, on prépare des mets et des plats pour des gens qui payent de 200 à 500$ pour une nuit, souper et déjeuner inclus.
Faire la vaisselle et replacer tous les plats fait partie des tâches, mais heureusement, nous sommes toute une équipe et nous sommes équipés de machines.

C’est la saison forte en ce moment et cela veut dire que je n’aurais droit qu’à 4 jours de congés ce mois-ci, incluant celui qui était le 4e jour du mois, qui est passé.
De 5h45 AM à 10h AM et ensuite de 3h30 à 9h PM, telles sont mes heures de travail. Je suis très mauvais pour calculer combien de temps je travaille par jour mais j’espère seulement que le temps excédant 8 heures est calculé en “over-time” et est payé plus cher de l’heure car j’ai beaucoup de choses à payer, dont des dettes… et des taxes à payer sur le revenu en prorata suite à une malancontreuse erreur…

Je me fou un peu de mettre ça sur mon blog mais bon, il a bien des choses que je pourrais aussi raconter et que je ne raconte pas. Des fois il me manque des mots pour exprimer ma tristesse, ma joie ou quelques autres émotions qui me viennent depuis que je suis ici.
En fait, mon périple au Japon depuis septembre dernier est la période la plus forte en émotions que j’ai pu vivre dans ma vie.
Il en ressort beaucoup de positif. J’ai eu du temps pour travailler sur moi. Établir clairement des objectifs et mettre du positif dans ma vie, même si cela n’est pas toujours facile à faire quand on vit dans un pays dont on ne connait pas beaucoup la langue….

En espérant trouver d’autre mots pour dire d’autre chose. J’imagine que très peu de gens liront ceci mais écrire me permet de m’éclaicir les idées un peu… Lâcher un morceau… Puisque ce n’est pas facile de tout partager avec un/une/u¶ ami…

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s